07/10/2006

Bert Jansch "The Black Swan"

Folk
(Sanctuary)
B000GPIPVU.01._SCMZZZZZZZ_V60311098_
Dans la catégorie "génies du folk intemporel", après Nick Drake, Dylan, Young ou Cohen, voici Bert Jansch, de retour cette année avec "The Black Swan". Et on est loin du chant du cygne pour l'ex-membre de Pentangle.
Bert Jansch est tout d'abord l'un des meilleurs guitariste folk du monde, et cela s'entend dès les premières notes de "High Days". Bert Jansch est aussi un grand chanteur, et cela s'entend à peu près tout le temps...
A peu près, car l'erreur de cet album est d'avoir appelé à la rescousse (comprenez: pour vendre d'avantage) les nouvelles coqueluches du mouvement New-Folk à savoir Noah Georgeson, Devendra Banhart, et Beth Orton, qui tente de se racheter une crédibilité après ses égarements auprès des Chemical Brothers et un album raté avec le génial M. Ward.
Les chansons chantées en solo par Mr Jansch sont somptueuses, les autres sont justes très bien, et on se demande à quoi aurait ressemblé cet album sans ce vulgaire et putassier plan marketing.
On passe donc de peu à côté du chef d'oeuvre, et on s'aperçoit surtout du fossé séparant le maître et ses disciples. Et on brûle sa guitare, non pas comme Hendrix, mais de frustration, à l'écoute de ces parfaits slides, bends, et pickings.
Note: 8,5/10

Mark

16:39 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : folk |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.