29/09/2006

Francois Couturier "Nostalghia-Song for Tarkovsky"

(ECM/Universal)
Jazz ContemporainB000GKH23W.01._SCMZZZZZZZ_V41215514_

Tout d'abord, bref petit rappel pour les néophytes : Andrei Tarkovsky était un cinéaste russe qui, entre 1966 et 1986, réalisa 7 films dont les mythiques Stalker et Solaris, probablement deux des plus grands films d'anticipation du XXéme siécle. Francois Couturier, pianiste francais et grand admirateur de Tarkovsky, lui rend hommage aujourd'hui à travers ce disque d'une beauté crépusculaire. Accompagné d'une violonceliste, d'un accordéoniste et d'un saxophoniste, Couturier essaye de retranscrire par la musique les émotions des films de Tarkovsky. Toute en retenue le jeu de piano de Couturier est limpide, sans esbrouffe, au service des thèmes souvent sombres, parfois lugubre, qui composent cet album. Ces sidemens sont au diapason, ce qui débouche sur une cohésion parfaite, mais que les lecteurs se rassurent, nul besoin d'avoir vu la filmographie complète de Tarkovsky pour apprécier ce disque, qui, d'un point de vue strict, n'est pas réelement du jazz, mais plutôt des pièces d'ambiance tantôt triste, tantôt effrayante, mais toujours somptueuse au service de compositions trés travaillées. Jean-louis Matinier fait pleurer son accordéon comme personne, Anja Lechner, la vilonceliste, donne une teinte encore plus sombre aux différentes scènes, quant au saxophoniste, il apporte la peur, l'angoisse, si souvent présente dans l'oeuvre de Tarkovsky. Comme toujours chez ECM, les paris sont riqués mais sont pour la pluspart de grande réussite, Nostalghia-Song for Tarkovsky en est un preuve supplémentaire.
Note: 8/10

Alex

19:09 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jazz |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.