29/09/2006

Cortney Tidwell "Don't Let Stars Keep Us Tangled Up"

(Ever Records/Pias)
Dream-PopB000GUJYVU.01._SCMZZZZZZZ_V62161321_

Depuis le silence de Mazzy Star, on cherchait désespérément quelqu'un avec le même talent que Hope Sandoval, on a eu une première réponse avec Anna-Lynne Williams, chanteuse des trés recommandables Trespassers William, en voilà une seconde avec la charmante Cortney Tidwell qui nous livre son premier opus. Parrainée par Kurt Wagner qui lui fait l'honneur d'un duo sur le trés beau "Society", Cortney Tidwell nous charme immédiatement. Avec sa voix enfantine et mutine, elle nous embarque dans un trés somptueux voyage sonique, où l'onirisme est la principale caractéristique. Les influences de Mazzy Star et Trespassers William sont bien présentes mais pas étouffantes, comme le montre le trés majesteux titre éponyme de l'album. "Eyes are at the billions" avec ses guitares électriques virevoltantes montrent également une petite influence de My Bloody Valentine et "Illegal" a un petit côté Goldfrapp des débuts, tout cela entrecoupé de petites ballades acoustiques qui font de ce véritable premier album un melting-pot musical des plus réussis. Sans jamais copier, Cortney Tidwell arrive à un trés beau résultat plein d'élégance et de charme, un joli premier essai, à confirmer.
Note: 7/10

Alex

16:23 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dream-pop |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.