21/09/2006

Josephine Foster "A Wolf in Sheep's Clothing"

(Locust Music/Import)
Folk

Certains albums, dès leurs sorties, provoquent un buz médiatique énorme sans savoir nécessairement pourquoi. Le nouvel opus de Josephine Foster en fait partie. Le concept de cet album est plutôt fumeux : reprendre en version folk des artistes classiques comme Schubert, Brahms ou encore Schuman. Le résultat est plus que mitigé : voix maniérée à l'extrême, guitare accoustique plus ou moins accordée et grésillement de guitare électrique en fond sonore pour donner un coté plus "dark"(sic). Sur les trois premiers morceaux, cela donne un résultat catastrophique, c'est tout simplement insupportable, sachant que l'album ne comporte que sept titres, c'est déjà mal parti. La suite semble avoir été enregitrée de manière totalement différente, les guitares electriques donnent réellement de la profondeur aux morceaux, la voix est toujours auusi maniérée mais cela reste une question de point de vue et l'atmosphére des titres dégage une vraie noirceur qui ne donne plus envie de rire au bout de trentes secondes. Au final, un album qui est excellent pour la polémique mais qui, d'un point de vue musical, reste à mon sens un peu fumiste. Que chacun écoute et que la controverse jaillisse!
Note: 4/10

Alex

18:41 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : folk |  Facebook |

Commentaires

Osez Josephine Au-delà de la voix de Josephine Foster, qu'on adore ou qu'on déteste (et je laisse à chacun deviner le camp dans lequel je me trouve), la seule donnée objective de ce disque est l'allemand très exotique de la belle. Ca a beaucoup de charme mais ça peut très bien agacer les germanophiles les plus exigeants.

Écrit par : Fab | 21/09/2006

Les commentaires sont fermés.