08/09/2006

Baden Powell "Baden Plays Vinicius"

(Asap Recordings/Naive)
Réedition Inestimable

Pour le béotien, Baden Powell est à la guitare brésilienne ce que Hendrix est à la guitare américaine : un génie. Né à Rio de Janeiro en 1937, il a, au cours de sa carriére, enregistré plus d'une cinquantaine d'albums en leader ou en side-man, au côté des plus grands musiciens sud-américains : Jobim, Vinicius de Moraes, etc. Cet album a été enregistré peu de temps avant sa mort en 2000, c'est donc avec un immensse plaisir que l'on redécouvre ces huit diamants interprétés avec sa seule guitare acoustique. Powell expliqua qu'il n'avait jamais au cours de sa carriére entendu une guitare sonner aussi pure et cristalline, d'ailleurs la production et le mixage sont des exemples pour tous producteurs ou ingénieurs du son. La musique proprement dite, elle, est majestueuse, gracile, remplie d'une joie amère, les arpéges sont d'une splendeur incroyable et l'émotion est à la hauteur du talent de Powell. Ce disque d'une beauté fragile est une ode à la vie, à la mort, à la musique et à tout ce qu'elle peut représenter de plus beau : le voyage, l'émotion, la grace, l'élégance, cet album est un diamant éternel qui brillera pour toute l'éternité. Ni les mots ni aucune note ne pourront jamais retranscrire le talent de Powell. Rest in Peace.
Note : 10/10

Alex

15:42 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.