05/09/2006

The Isles "Perfumed Lands"

(Melodic/La Baleine)
Pop Ravageuse

La pop anglaise aurait-elle trouvé ses nouveaux maîtres à New-York? Il semblerait que oui à l'écoute du trés rafraîchissant premier opus de The Isles, quartet new-yorkais dont les membres ont du passé leur enfance la tête dans les nuages de la brumeuse Manchester. Dix titres et trente-deux minutes de bonheur, voilà pour le programme. Dans le détail, cela donne un chanteur, Andrew Geller, à la voix magnifique, proche de celle de Morrissey jeune, un bassiste, Benjamin Bordeaux, à la basse aussi acérée que celle de Peter Hook (Joy Division) et pourtant tout cela ne sent pas le fumier du plagiat. A travers des compositions très aériennes, une écriture caustique et un sens des mélodies accrocheuses imparable ("Our Kitchen Test" ou la pop-song parfaite du moment), The Isles arrive à renouveler un genre moribond ces derniers temps . Ils font se rencontrer avec la plus grande décontraction les Smiths et Joy Division : "Eve of the Battle", "Post Nobles". Ni totalement Pop ni Cold-Wave, The Isles ne surfent pas sur les mêmes vagues qu'Interpol ou autres, ils ont réussi le pari de se trouver une niche musicale originale où ils se permettent même le luxe d'un futur tube,le très funky-pop "Summer Loonz". Enfin un album qui donne la banane en cette fin d'été, The Isles viennent de frapper un grand coup et on devrait les retrouver sur les podiums en fin d'année. Quelle classe!!!
Note: 8/10

Alex

18:16 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.