03/09/2006

Subaudition "The Scope"

(Auerbach)
Ouragan Mélancolique

Parfois des disques somptueux passent totalement inaperçus, même auprés de la presse spécialisée, c'est le cas avec Subaudition. Jeunes finlandais issus de la scène métal et progressive, ils nous livrent un premier opus loin de leurs influences premières. Leur musique est plutôt à rapprocher de groupes comme Low ou Friends Of Dean Martinez, qui soit dit en passant, passent pour de gais lurons, comparé à la tempête de tristesse qui sévit sous les crânes de ces petits nouveaux. Rarement un disque aura mérité autant les qualificatifs de crépusculaire, dépressif ou pousse au crime suicidaire (pour toi confrère)(ND. Mark: merci cher collègue). L'écouter d'une seule traite relève de l'exploit ou alors l'auditeur aura prévu sa boîte de Prozac en cas de défaillance émotionnelle. Des titres comme "No Angel", "Moods Through Spirals" font preuve d'une construction brillante où la montée en puissance est parfaitement synchronisée avec l'activation de vos glandes lacrymales. Les instrumenteaux tel "Fractures" finissent de vous achever avec une classe folle. Un tel disque est plutôt à déconseiller aux âmes sensibles, du moins si aucun objet tranchant n'est à proximité. Pour ceux qui voit la vie en rose, cette galette est fortement recommandée pour ajouter un nouveau panel de couleurs dans leurs vies. Une telle réussite pour un premier album est outrageusement scandaleuse, la production, les compositions, les chants, tout frise la perfection. Dans le registre du Post-Rock mutant, ce disque fait déjà office de référence et une plus grande médiatisation ne serait que justice pour ces finlandais aux âmes damnées, espérons qu'il pourront trés vite nous donner un successeur à ce terrifiant "The Scope". Glad to be Sad.
Note: 9/10

Alex

12:02 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.