27/08/2006

Barry Adamson "Stranger On The Sofa"

(Central Control/La Baleine)
Polar Musical

Barry Adamson a un CV bien fourni. Il a accompagné Magazine, Nick Cave and the Bad Seeds, et a composé pour l'immense David Lynch. Tout cela en sortant en parallèle une poignée d'albums solo, tous trés réussis dans une veine électro-blues-jazz, ça donne une idée du talent du bonhomme. Il revient aujourd'hui avec son huitième opus qui ne déroge pas à la règle de ses précédents essais : un melting-pot musical impressionnant où se cotoient en parfaite harmonie tous les genres. La preuve en est avec, par exemple, le trés bluesy-pop "The Long Way Back Again", les trés électro-jazzy et cinématographiques "Who Kill Big Bird" et "My Friend The Fly". Les instrumentaux font immédiatement penser aux films noirs : poisseux, envoûtants, effrayants, ces instantanés vous feront suer d'effroi par leur efficacité ("The Sorrow and the Fifty", "Dissemble"). La production est ultra-léchée, chaque instrument étant mis en avant de la meilleure des façons par Adamson lui-même qui a produit et arrangé son album comme un grand. Sa voix, avec l'âge, prend de plus en plus une teinte de vrai crooner, on pense beaucoup, en l'écoutant, à Scott Walker ou encore à Jarvis Cocker. Ce disque est une véritable petite perle noire, comme un bon verre d'absinthe, il se répand en vous telle une agréable chaleur vénéneuse. Il est conseillé de le déguster avec un James Elroy ou tout autre polar digne de ce nom, vous ne serez pas décus.
Note: 7/10

Alex

19:04 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.