24/08/2006

The Dears "Gang of Losers"

(Bella Union/Coopérative Music)
Pop/Rock

The Dears nous reviennent avec un cinquiéme opus ouvertement rock. Sur le précedent "No Cities Left", ils nous avaient laissé une belle impression, surtout Murray Lightburn, le chanteur, capable de trés belles envolées émotionnelles.
Malheureusement, leur changement de cap les a fait sombrer dans une veine pop-rock grossière trop souvent utilisée par nombre de groupe anglo-saxons. Leurs influences avouées, Bowie, Morrissey, ont du mal à se retrouver dans ce cloaque bruyant de guitares lourdes et de grosses caisses aussi subtiles que des éléphants.
Divisé en deux parties bien distinctes, l'une rock, la plus catastrophique, où Murray essaye de chanter comme Bono(sic) mais échoue lamentablement, tout cela entouré de guitares outrancières où le mot sensibilité semble avoir été banni, aucun titre ne faisant mouche malgré la volonté évidente du groupe de faire un tube; et l'autre moitié, exclusivement pop qui sauve l'album du zéro absolu. Voix moins navrantes, orchestrations plus élaborées, on retouve un peu l'âme damnée de Murray.
Les deux titres clôturant l'album sont des petites merveilles de pop-rock où la colére de Lightburn toute en intériorité fait un peu oublier la misère artistique du reste de l'album. Mais deux sur douze, c'est vraiment trop peu...
Note: 3/10

Alexandre

12:01 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.