24/08/2006

M. Ward "Post War"

(Merge/Import)
Folk Lo-Fi

Les meilleurs groupes américains de folk pur et dur se comptent sur les doigts de la main: Smog, Six Organs Of Admittance, Bonnie "Prince" Billy, Akron/Family et Jason Molina... Il faudra maintenant compter sur M. Ward pour porter sur ses frêles épaules cet héritage sacré, pour continuer à gratter ses cordes rouillées par le vent, le sable et la pluie, envers et contre tout.
Après une poignée d'albums incontournables, aussi secs qu'un été dans la Vallée de La Mort, sortis chez les excellents Glitterhouse et Matador, voici le successeur du très lo-fi "Transistor Radio".
Les amateurs d'americana pure et dure vont être aux anges: amplis à lampe, guitares Eastwood en "open chords", cordes rincées, micros du milieu du siècle, production analogique... Tout ceci est donc l'écrin idéal pour les joyaux de compositions de Ward.
Et quelles chansons ! L'album, cohérent, compact, bande originale idéale de vos soirées de Septembre, comporte une douzaine de chansons aussi évidentes que touchées par la grâce.
M. Ward est un touche à tout, entre blues sale, ballades à pleurer, country de saloon... On imagine l'album enregistré dans un patelin du Colorado, vide de tout cowboy, où le whisky frelaté ne se boit qu'à condition de chanter, pour ne pas se faire tirer dessus par le patron du seul et unique rade du coin.
Mais qui voudrait du mal à M. Ward après avoir écouté les somptueuses "Eyes On The Prize" ou "Today's Undertaking" et ses cordes en velour ?
"Post War", meilleur album de M. Ward à ce jour, est l'un des disques essentiels de la musique américaine, tout simplement. Indispensable.
Note: 9/10

Mark

16:07 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.