22/08/2006

Thom Yorke "The Eraser"

(XL Recordings)
Electro-Pop

Comment être original sur cette chronique, alors que tout a déjà été dit sur ce disque? On sait qu'il s'agit du projet solo annexe du chanteur d'un groupe immense, produit encore une fois par l'omnipotent Nigel Godrich, que Yorke a choisi de le sortir sur un label indépendant, pour ne pas en faire des tonnes, et laisser la place à la musique, tout simplement.
Mais simple n'est pas Thom Yorke. Et sa musique s'en ressent.
On est en terrain connu: à chanteur dérangé, textes dérangés... Les thèmes restent sensiblement les mêmes que ceux développés dans Radiohead, à savoir la critique du pouvoir sous toutes ses formes (médias, politique), et la vision lyrique d'un amour toujours sur le déclin...
En ce qui concerne la musique et la production, on se demande parfois si cet album n'a pas été enregistré dans l'espace, tellement chaque son reste inédit et novateur. L'écoute est un véritable régal, une surprise de tous les instants, et l'on s'aperçoit que c'est aussi cela Thom Yorke: du génie pur et inventif.
Cet album est bien plus accessible qu'à l'accoutumée, blindé de tubes pour faire peur aux petits et aux grands. "Analyse", "The Clock", la très belle "Black Swan", "Skip Divided", toutes les chansons s'enchaînent de manière évidente jusqu'au point d'orgue de l'album, la magnifique "Cymbal Rush", meilleure chanson du disque. On est dans l'univers de Squarepusher ou Aphex Twin, et on se dit que cet album aurait pu sortir chez Warp...
Pour ne rien gâcher, la pochette, véritable oeuvre d'art apocalyptique, totalement en accord avec le projet, est une fois de plus signée par le graphiste surdoué Stanley Donwood.
Au final, on est touché qu'un homme qui a vendu des millions de disques ait encore la force et la foi pour composer de tels joyaux. Et, bizarrement, on songe au prochain album de Radiohead, et on se met à l'attendre avec beaucoup d'impatience.
Note: 8/10

Mark

02:31 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.