22/08/2006

Ramona Cordova "The Boy Who Floated Freely"

(ECA/Import)
Folk

Curieux objet que cet album de folk bucolique, lyrique et gitan... Passons outre la pochette, tout à fait immonde, pour s'attarder au contenu de l'album.
Après une "Introduction" absolument merveilleuse, remplie de bruits d'oiseaux et d'un chant pour le moins surprenant (prenez Devendra Banhart, mélangez avec la cantatrice de Coco Rosie, vous tenez Ramona Cordova), on rentre dans cet univers boisé et faussement heureux...Deuxième chanson, je m'inquiète: une chanson façon manouche, plus Gipsy Kings que Django Reinhart... Troisième chanson: même déception. Nous attendions tant de ce garçon !
Les questions s'enchaînent: pourquoi ces fautes de goût ? Mais d'où vient la hype entourant Ramona ? On m'aurait menti ?
Au final, sur les 11 morceaux qui figurent sur l'album, seuls quelques uns sont assez bien ficelés... On se surprend parfois à partir avec le songwriter dans son Pays des Merveilles, et l'on préférera volontiers garder cela de Cordova plutôt que ses insupportables expérimentations gitanes.
Certains morceaux nécessitent même l'achat de l'album, comme "One Day Some Day", véritable single de l'été.
Un assez bon disque, au final, qui demandera de votre part un peu d'indulgence et beaucoup de poésie... Une petite déception tout de même, au regard des capacités évidentes de cet artiste. On attend une suite un peu moins baclée.
Note: 6/10

Mark

00:42 Écrit par Melancholia dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.